À propos

L’Association québécoise des enseignants de la danse à l’école, c’est d’abord une communauté de pédagogues de la danse, organisée par un Conseil d’administration qui veille aux intérêts de la profession tant en agissant auprès de leurs membres qu’auprès des instances décisionnelles. Depuis 2009, l’AQEDÉ travaille à faire valoir et reconnaître la profession de ses membres ainsi que la danse dans le secteur de l’éducation. Elle offre des formations adaptées aux enjeux et réalités de l’enseignement de la danse à l’école et développe du matériel didactique pour outiller les enseignants dans leur quotidien en plus d’encourager l’innovation pédagogique.

 

L’AQEDÉ, 

c’est un acteur majeur dans l’éducation artistique des jeunes du Québec,

c’est un moyen concret de briser l’isolement par l’échange et la concertation,

c’est la seule association qui protège et fait briller l'enseignement de la danse à l’école.

c’est LA ressource en terme de développement professionnel et de matériel pédagogique. 

Qui sommes-nous?

Les membres du conseil administratif

Élie Mainville, Présidente

Élie a complété ses études en danse au cégep Saint-Laurent en 2015 et à l’Université du Québec à Montréal en enseignement de la danse en 2019. Elle enseigne la danse en milieu défavorisé depuis plus d’un an à l’école primaire Saint-Joseph située à Anjou. C’est dans cette même école qu’elle a réalisé son stage final en cours d’emploi. Passionnée par son domaine d’étude, c’est en 2016 qu’elle se fait élire au sein du conseil d’administration de l’AQEDÉ, mais c’est en 2020 qu’elle devient présidente. Selon elle, la danse à l’école est une discipline artistique qui favorise le développement social des jeunes, qui les amène à s’unir, s’entraider, s’accepter et s’encourager. « Ma vision de l’AQEDÉ est de rassembler une communauté d’enseignants de la danse à l’école qui veulent partager, grandir et apprendre tout au long de leur carrière. Je veux également que l’AQEDÉ soit un endroit où les gens peuvent laisser aller leur créativité et échanger sur la pédagogie de la danse à l’école. L’AQEDÉ appartient à ses membres et je veux que tout le monde s’y sente chez soi.»

Marjolaine Gouin, vice-présidente

Grande passionné de la danse, Marjolaine pratique cet art depuis un très jeune âge. Elle entame ses études en danse au cégep de drummondville et obtient un diplôme d’étude collégiale en danse ainsi qu’une attestation d’étude collégiale sur les nouvelles stratégies d’intervention en danse. Elle poursuit son éducation en complétant un baccalauréat en enseignement de la danse à l’UQAM de 2013 à 2017. Depuis l’obtention de son brevet d’enseignement, Marjolaine enseigne la danse à l’école primaire Notre-Dame-des-Rapides. Elle y côtoie une clientèle de classe langage qui la motive à débuter sa maîtrise en danse en 2020. Elle s’implique au sein de l’aqedé depuis 2016 et y occupe le poste de vice-présidente depuis 2019. Elle croit à l’accessibilité de la danse pour tous et souhaite faire rayonner la danse au milieu scolaire .

Channie Tondreau, secrétaire

Channie Tondreau est diplômée du DEC en danse du CÉGEP de Saint-Laurent (2009) et du Baccalauréat en enseignement de la danse de l’UQÀM (2013). Enseignante en danse à l’école primaire Saint-Octave (C.S.S. de la Pointe-de-l’Île) depuis sa graduation, elle transmet sa passion à des élèves de groupes réguliers mais aussi en adaptation scolaire à une clientèle ayant un diagnostic du Trouble du Spectre de l’Autisme et de déficience intellectuelle (TSA/DI). En 2018, elle intègre la première équipe de mentorat en enseignement des arts de la CSSPI, un programme mis sur pied pour soutenir les enseignants en insertion professionnelle dans toute la commission scolaire. Cette expérience lui permet de bonifier son enseignement et ses stratégies pédagogiques et/ou de gestion de classe tout en supportant ses collègues. En 2018, elle joint également les rangs du CA de l’AQEDÉ, une expérience enrichissante et remplie de défis qu’elle accueille avec gourmandise. Depuis 2019, elle a le privilège de donner sa conférence Danse inclusive : TSA/DI auprès des étudiant.e.s en enseignement de la danse à l’UQÀM.

Anouk michaud, trésorière

Anouk a étudié la danse intensément de l’âge de 11 à 20 ans à l’école Supérieure de Danse du Québec pour ensuite participer à quelques contrats avec les Grands Ballets Canadiens. De plus, elle travaille avec plusieurs compagnies de danse qui lui permettront de partir en tournée à travers le Canada. Après ces quelques années en danse classique et contemporaine, elle se tourne vers ce qui est le plus riche pour elle ; l’enseignement de la danse. Elle termine donc son baccalauréat en enseignement de la danse et commence sa maitrise en pédagogie. Depuis maintenant vingt années, elle enseigne la danse au secondaire dansun milieu défavorisé. C’est en apprenant à aimer ses élèves que son amour pour l’enseignement a pris tout son sens. C’est cette matière première qui est au cœur de sa pratique. Une sensibilité à l’autre qui relie l’enseignant à l’élève qui poussera ce dernier vers des chemins moins fréquentés par le biais de la danse. En 2018, elle est récompensée par un prix Essor pour son projet Matthieu qui souligne l’importance et les bénéfices d’inclure les jeunes atteints de déficience intellectuelle dans des créations artistiques. Voulant retrouver la satisfaction de partager son art et ses pratiques en enseignement, elle a vite réalisé qu’elle devait siéger au conseil administratif de l’AQEDÉ afin de valoriser le métier d’enseignante en danse.

Catherine Tessier

Diplômée en 2016, Catherine coordonne et enseigne à la concentration danse du Collège de Champigny, une école secondaire privée située à Québec. Passionnée de pédagogie, elle s’était d’abord formée comme enseignante généraliste au primaire à l’Université de Sherbrooke avant de poursuivre ses études au baccalauréat en enseignement de la danse à l’UQAM. Pendant plusieurs années, elle a enseigné dans diverses écoles de danse de loisirs à Montréal, Vaudreuil et St-Hyacinthe, en plus d’être engagée ponctuellement par le Cirque Fantastic, la faisant voyager à travers le Canada et même au Mexique. Pour elle, la danse s’aborde sans la cloisonner dans les styles, mais plutôt en proposant des outils transférables à toute forme de mouvement et de processus artistique. Catherine siège au conseil d’administration de l’AQEDÉ depuis 2015. Elle a été récompensée à deux reprise par des prix de reconnaissance Essor, soit pour le projet Danse ensemble (prix développement durable 2016-2017) et pour le projet Le manifeste (prix culture 2018-2019).

Mélanie St-Georges

Mélanie danse depuis son tout jeune âge. Rapidement, cet art prend de plus en plus de place dans sa vie. En 2013, elle développe son approche artistique au Cégep de Drummondville dans le programme de danse pré-professionnel et continue ses études à l’UQAM au Baccalauréat en enseignement de la danse. Passionnée, elle s’investit dans plusieurs projets et spectacles, accompagne des artistes de la scène et transmet sa passion de la danse en enseignant dans les établissements scolaires et écoles de loisirs du Québec. Mélanie prend place au sein du conseil d’administration de l’AQEDÉ en novembre 2017. L’association lui permet de s’épanouir et d’en apprendre plus sur le monde de l’enseignement. En tant qu’artiste-enseignante, elle est constamment à la recherche de défis et de projets stimulants et aspire à poursuivre ses études aux cycles supérieurs.

Estel Belval

Fraîchement diplômée en avril 2019, Estel enseigne la danse à l’école secondaire Lucien-Pagé depuis la fin de son stage final. Adepte du mouvement, elle a toujours jumelé la danse, l’entraînement et le soccer à son horaire. Pendant trois ans, elle a donc pu vivre l’expérience d’une étudiante-athlète, tout en poursuivant sa formation en enseignement de la danse. Pendant de nombreuses années, elle occupe le titre de professeure de danse dans une école de loisirs, à Saint-Hyacinthe. À l’automne 2018 et 2019, tout en poursuivant ses études à temps plein, elle enseigne la danse à l’école René Saint-Pierre, un établissement avec de nombreux élèves handicapés ayant une déficience moyenne à sévère ainsi que des troubles associés. Cette expérience lui permet de développer un fort intérêt pour cette clientèle. À l’automne 2019, elle termine dix crédits en enseignement en adaptation scolaire et sociale à l’Université du Québec à Montréal. Elle complète présentement sa deuxième année en tant qu’administratrice du conseil d’administration de l’AQEDÉ. Pour les prochaines années, elle souhaite poursuivre sa formation au cycle supérieur, tout en gardant un contact direct avec le terrain. Finalement, Estel enseigne maintenant à Marguerite-de-Lajemmerais à la CSSDM. 

Adèle Morrissette

Récemment élue au sein de l’AQEDÉ, Adèle est diplômée du DEC en danse au Cégep Saint-Laurent (2015) et entame sa 4ème année du Baccalauréat en enseignement de la danse à l’UQÀM. Auparavant, elle oeuvre au sein de de 3 comités étudiants : coordonnatrice de la communication pour l’association modulaire des étudiants en danse, secrétaire pour le comité du festival Passerelle 840 et représentante des étudiants en enseignement pour le comité de programme en danse de l’UQÀM. De plus, Adèle poursuit plusieurs cours du profil d’interprétation en ajout à son cursus d’enseignement afin d’obtenir le maximum d’expériences. Adèle est démonstratrice aux auditions départementales en 2018 et 2019 et membre étudiant du jury en 2020. Tout récemment, elle est admise au stage international Springboard à l’été 2021. Finalement, elle est lauréate d'une bourse reconnaissance pour la personnalité facultaire de la faculté des Arts de l’UQÀM. Les années passées à titre d’enseignante de la danse aux loisirs lui ont permis d’acquérir des habiletés autant en création d’activités innovatrices qu’au niveau du maintien d’une relations stimulantes avec les personnes qui l’entourent.

«Cogiter, sortir de l'isolement et collaborer avec des collègues dynamiques et réfléchies. L'AQEDÉ c'est; nos idées sur mesure pour notre profession».

 

- Channie Tondreau, membre du comité administratif.